La nouvelle Zélande : le dernier sanctuaire

 

La nouvelle Zélande : le dernier sanctuaire pour les irréductibles pêcheurs à la mouche qui sont à la recherche de nature, d’aventures, de salmonidés sauvages  et surtout de souvenirs inoubliables.
Mais pour combien de temps ?  Alors il faut en profiter !! Allez-y dès maintenant !!!

 

 

Ce pays est formé de deux îles, l’île du nord et l’île du sud, qui regroupent tout les climats possibles.
Les paysages  et le climat diffèrent selon les îles : on passe des  montagnes enneigées  à des zones semi désertiques proche de la Patagonie sur l’ile du sud à un climat plutôt tempéré variant vers du semi tropical avec des fougères arborescentes de plus de 4 mètres dans une forêt épaisse, dense  et verdoyante sur l’île du nord.

 

 


Attention les conditions climatiques changent très vite d’une vallée à l’autre, la présence des poissons aussi !!!
Se faire guider me semble indispensable pour un tel voyage afin de profiter des meilleurs spots au meilleur moment  dès la descente de l’avion.
Vous n’aurez pas à chercher les lieux les plus concentré en truites : poissons garantis tous les jours !!!

 

 


Un grand merci à  Alban Boiton , guide de pêche français membre de la NZPFGA (officiellement  guide de pêche professionnel néozélandais) et seul guide français dans l'île du Nord de la NZ
Grâce à cette reconnaissance officielle, Alban Boiton peut  nous faire découvrir des lieux de pêche très difficile d’accès en hélicoptère et aux différents  parcs nationaux.
Nous qui cherchions un dépaysement, des rivières peu pêchées, des truites arc-en-ciel et des farios de belles tailles  en activité quel que soient les circonstances : c’est bien c’est là qu’il faut aller. Et surtout avec lui !!!
IL connait toutes les plus belles rivières et leurs affluents peu péchés accessibles soit par hélicoptère ou par traversée de grandes propriétés privées.

 

Nous avons pêché tout type de cours d’eaux, des petites et des grandes rivières, certaines lentes, d’autres  rapides mais aussi quelques lacs fabuleux.
Les poissons sont de toutes beautés, surtout les farios pour lesquelles j'ai un grand faible. Les combats sont extrêmes !!! Attention à la casse !!!!
   
   
   
   
   
   
Pour les adeptes de la pêche en sèche pas de problème  tout les poissons vus sont tous susceptibles de monter en sèche  et en pêchant l’eau je ne vous dit pas !!!! Alors en nymphe  no comment !!!!!!!!
Parlons un peu des prises !!! J’entendais dire qu’il y avait peu de poissons au linéaire de berges … cela est vrai sur pas mal de cours d’eau mais si vous êtes bien guidé alors tout peut changer  et l’on a alors de très bonnes surprises!!!!
La moyenne étant de 3 poissons par jours et par pêcheur  mais dépasser les 20 par jours nous y avons eu le droit  et à chaque voyage !!!!!!
Pour la taille, la moyenne se situe entre 55 cm et 65 cm, celui qui en fait une sous les  30 cm  le fait exprès car il n’y en a pas, elles ne sont pas dans ces cours d’eaux !!! Restez en France si ce sont celles là que vous cherchez !!!!
Lionel
Bilan de la saison
de pêche en rivières 2011/2012
Bilan de la saison
de pêche en rivières 2010/2011
Lire la suite
alban nouvelle zellane peche mouche
Lire la suite

 

 

Bilan de la saison
de pêche en rivières 2009/2010
 
alban
Lire la suite
 
 
 

 

Alban Boiton

Guide de pêche professionnel néozélandais.